Couturier, homme ou femme qui se passionnent à la broderie, Brother offre de larges choix de machine à coudre pour vous accompagner dans vos modèles stylés et uniques. Il développe son esprit créatif à la recherche de la perfection afin de dévoiler au public ses somptueuses découvertes. Depuis des années, son métier n’a jamais cessé d’évoluer dans le temps et dans l’espace afin de satisfaire les besoins incessants de sa clientèle.

La machine Brother, une idée japonaise

La fameuse machine Brother vient à l’origine du Japon. En 1932, les premières productions de machines à coudre de type 15 modèles 70 ont vu le jour. En 1979, elle a connu une massive expansion vers Taïwan et puis la Chine en 1993. En 2005, l’usine d’origine qui s’est située au Japon a fermé ses portes. Une nouvelle usine fut créée au Vietnam en avril 2012. Aujourd’hui, Brother possède un réseau stratifié qui lui permet de satisfaire pleinement les besoins de sa clientèle à une échelle mondiale.

Le savoir-faire de la machine à coudre Brother

Son histoire, ses ambitions, ses capacités à s’évoluer et à se renouveler dans le temps, lui ont permis de forger une réputation digne de ce nom. Actuellement, il est l’un des plus grands fabricants mondiaux dans la conception et la livraison de machines à coudre performantes adaptés aux exigences de ses utilisateurs. Ses pronostics se limitent à un nombre d’employés supérieurs à 31 000, 2 principaux centres de production, 18 sites de production et 49 filiales sur la commercialisation des ventes.
Les machines de Brother possèdent un savoir-faire unique. Les machines à coudre vous mettent en avant dans la combinaison, le tissage et la finalisation de vos projets artistiques en termes de couture.

Zoom sur la machine a coudre Brother FS40

Ce nouveau modèle de machine électronique vous permet d’avoir plus de précisions sur vos coutures. En effet, elle présente de nouveaux avantages comme :
Un réglage simplifié de la longueur et largeur des points : ces fonctionnalités sont les plus déterminantes dans le choix d’une machine, car les points reflètent les bordures de la couture.
Le bras libre : il aide dans le tissage des tissus cylindriques à l’exemple des manches.
La boutonnière automatique : nécessite quatre différentes étapes sur un modèle perfectionné tel que le FS40
La pression réglable du pied presseur : sur commande automatique, il permet de modéliser les vêtements selon leur nature, rigide, souple ou fine.