Vélo électrique

Existant depuis 1995 en France, le vélo électrique est équipé d'une batterie, un moteur et un circuit électrique. Plus précisément appelé Vélo à Assistance Électrique, son moteur s'actionne uniquement lorsque le cycliste se met à pédaler. Considéré législativement comme un vélo traditionnel, il ne nécessite ni carte grise, ni assurance spéciale, ni permis pour être conduit. Particulièrement utilise lors des ascensions et des démarrages, l'assistance facilite également le pédalage lorsqu'un enfant fait partie du voyage ou que le vent est plutôt violent. Grâce à elle, le pédalage devient moins physique et parfois mois pénible. Très pratique en ville, elle permet de redémarrer facilement après un feu et de ne pas arriver au bureau en sueur. Idéal pour garder la forme, le vélo électrique ne limite pas les efforts physiques.

Facilement utilisable, il suffit de commencer à pédaler pour que l'assistance se mette en marche et de s'arrêter pour qu'elle se stoppe. Remplaçant le bus, la voiture et le métro pour les trajets quotidiens, il supprime également la notion de fatigue. S'utilisant également le week-end, il permet de se balader sur les routes de campagne ou de montagne.

Les caractéristiques techniques du vélo à assistance électrique

Globalement, la batterie du VAE permet d'être autonome sur 20 à 70 kilomètres. Bien souvent amovible, elle se recharge en quelques heures seulement pour quelques euros par an. En fonction des modèles de vélos, le moteur se commande automatiquement en pédalant ou via à un petit bouton placé directement sur le guidon. L'autonomie de la batterie se mesure en kilomètres réalisés. Tout comme pour les voitures, les consommations annoncées par les constructeurs sont généralement théoriques. Elles varient du type de trajet, du modèle de vélo, du poids du cycliste, du sens du vent...

Loading